Menu

Rappel gratuit

06 52 32 52 51
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LE BURN OUT PARENTAL : COMMENT LE RECONNAITRE ET COMMENT S'EN SORTIR ?

LE BURN OUT PARENTAL : COMMENT LE RECONNAITRE ET COMMENT S'EN SORTIR ?

Le 19 septembre 2017
LE BURN OUT PARENTAL : COMMENT LE RECONNAITRE ET COMMENT S'EN SORTIR ?

Nous entendons beaucoup parlé du burn out au niveau professionnel, mais le burn out existe également dans la sphère familiale.

Le burn out parental correspond à un épuisement, un effondrement tant physique que psychologique, et touche aussi bien les mères que les pères de famille.

Rappelons tout d'abord, car il est primordial d'en avoir conscience et de le répéter, subir un burn out parental ne veut en aucun dire que vous êtes un mauvais parent. Soyez en certain !!

Comment s'installe le burn out parental :

Débordé(e)s par ce nouveau rôle de parent et par la vie professionnelle, ainsi que le décalage entre l'idée que se faisait le parent de la parentalité et la réalité : autant de choses qui mènent au surmenage et à l'épuisement.

Sentiments bien souvent renforcés par les messages véhiculés par notre société : le bonheur de la maternité, de la parentalité, seul domaine dans lequel les femmes peuvent pleinement s'accomplir...

Nécessité de réussir en tant que parent, besoin de perfection, d'être une mère, un père parfait, course à la performance dans la gestion multitâche du quotidien... Les nuits et les journées sont difficiles. Les responsabilités croissantes. L'organisation complexe. La réalité prend le pas sur le fantasme du parent idéal. La fatigue se fait vite ressentir, et lorsque le surmenage dure dans le temps et laisse place à l'épuisement, on parle alors de burn out.

Les questionnements et doutes s'accumulent, renforçant l'épuisement, la solitude, l'incompréhension. S'installe alors l'impression de ne plus avoir suffisamment de temps pour tout, pour tous, pour soi, de ne pas s'en sortir, de courir en permanence...

On recherche alors encore plus la perfection, pour compenser, mais plus on va la rechercher, plus on va s'en éloigner. Et en prendre conscience est un nouveau coup dur. On se dévalorise, se dénigre, se déconsidère, et on perd confiance...

Et comment oser l'avouer ? Le burn out parental est encore malheureusement un sujet tabou dont il peut être difficile de parler lorsqu'on le subit.

Repérer les 1ers signes du burn out parental :

Désir de perfection, troubles du sommeil, troubles de l'humeur, irritabilité, dépression, absence de désir sexuel, fatigue chronique, anxiété, diminution de l'estime de soi, comportements addictifs (jeux, nourriture, achats compulsifs...), isolement : voici les principaux signes du burn out parental.

Le burn out parental, comment s'en sortir ?

La première étape pour sortir du burn out parental c'est d'accepter ce qu'il vous arrive, d'oser vous avouer épuisé, d'oser avouer que cela ne peut plus durer et qu'il faut que les choses changent.

S'en suivra ensuite l'étape du deuil du parent idéal. Accepter d'en faire moins, de lâcher prise, de se libérer des obligations morales que l'on s'était fixé. Et cela ne signifie en aucun cas que vous portez moins d'amour ou d'attention à votre enfant. Le parent parfait n'existe pas, alors soyez vous !

Prenez du temps pour vous, planifiez des sorties en couple, sans les enfants.

Parlez en à votre entourage, vos amis, votre famille, vos voisins, ou à un professionnel.

Pour en parler, ou pour toute demande de renseignements n'hésitez pas à contacter votre psychologue par mail ou par téléphone au 06 52 32 52 51.

Voici également quelques liens qui pourront vous intéresser, pour approfondir le sujet :

c